N'hésitez-pas à laisser un commentaire sur mon livre d'or dans la rubrique "A propos du livre".

 

                                        Vous pouvez aussi bien donner vos impressions sur ce site, laisser vos témoignages si vous avez  un

                                        parent qui a été prisonnier de guerre, poser des questions, voire m'envoyer de vieilles photos en

                                        relation avec cette période,

                                         

                                          Contactez-moi                  Postez vos commentaires                            Forum



 

 

 Bienvenue sur le site de Jean Caille

   (1913-2016)

Dédié à tous les prisonniers de guerre 

 

 100 ans !!!

 L'homme en quelques mots

 


Si vous lisez le livre, vous comprendrez vite quel homme il était. Si vous l’avez déjà lu et qu’il vous reste quelques interrogations à son sujet, vous êtes au bon endroit. Cette page lui est entièrement consacrée.

Je ne vais pas, ici, revenir sur les éléments de sa personnalité qui transparaissent très clairement dans le livre. Cette page n’a d’autre finalité que de répondre à quelques interrogations qui pourraient demeurer sur Jean et notamment sur son parcours de vie après 1947… pour les curieux.


De mon père, je dirais avant tout qu’il n’était pas bien difficile à aimer. Comme tout le monde il avait sa part d’ombre et, personnellement, je le trouvais parfois un peu injuste, partial dans ses appréciations sur les autres, assez rancunier également. Heureusement, sa mauvaise foi portait souvent sur des détails et ne concernait qu’un tout petit nombre de personnes ; et pour autant, comme il avait horreur du conflit, il s’arrangeait toujours pour que cela passe inaperçu. De fait, je ne l’ai jamais vu se mettre vraiment en colère ou se disputer avec quelqu’un, même si je sais que c'est arrivé quelquefois.

Par contre, pour l’anecdote, si vous aviez le malheur de lui servir le repas trop en retard, alors vous vous exposiez de façon quasi assurée à une réflexion sur votre supposé manque d’organisation ! Par ailleurs, même si c’était quelqu’un de très respectueux envers chacun, il pouvait se montrer parfois assez revanchard envers ceux qu’il estimait s’être mal comportés avec lui. En cela, l’homme n’avait rien à envier à l’enfant (rappelez-vous les deux grosses bêtises de son enfance citées dans le livre)…


Pour compléter, j’ajouterai deux petits points caractéristiques de sa personnalité - un tantinet énervants -, mais fort probablement la conséquence de son vécu :

Premièrement, c’était un éternel pessimiste. Combien de fois m’a-t-il prévenue, de façon très sérieuse, de l’imminence d’une nouvelle guerre mondiale ? Je devais m’y préparer, me disait-il et y préparer également mes enfants en les gâtant un peu moins…


Deuxièmement, il avait toujours peur de se retrouver sans le sou, et jusque dans les dernières années de sa vie, alors même que nous, ses enfants, assurions une partie du coût de la maison de retraite et que nous veillions à ce que chacun de ses besoins soient comblés, il épluchait toujours ses comptes et nous faisait état d’hypothétiques difficultés de trésorerie ; comme s’il pouvait se retrouver à la rue du jour au lendemain !

Mais finalement, avec le recul, peut-être était-ce simplement un moyen de se sentir encore exister tout simplement ! De toute façon, tout cela est bien peu au regard de toutes ses qualités. Car à part cela, Jean était un homme calme, cordial, loyal, très serviable doté d’une très forte empathie pour ceux dont il estimait qu'ils étaient en souffrance. Les paysans sont souvent rustres, direz-vous ? et bien lui adorait les animaux ! Ex-chasseur et excellent tireur, après son retour de guerre, il n'a plus jamais voulu s'en servir...

Et pour finir ce petit portrait, j'ajouterai qu' il n’était pas avare de mots gentils, de remerciements et de compliments envers les uns et les autres. Quand il aimait quelqu’un, il n’avait aucun problème pour le mettre en mots quand tant d’autres en sont incapables.

Je garde un souvenir attendri et nostalgique des 100 ans de Jean. Voici un extrait de la vidéo qui a été faite pour l'occasion. Jean est très ému. Et il n'est pas le seul !

Sébastien, petit fils de Jean et de Jeannette

Marcel, Jean et Jean-Pierre                                         Michel aime le bon vin                                   Béatrice, la petite-fille de Jean

Les deux fils de Jean et Léa